Newsletter d’automne 2020

Bilan de nos vendanges

Commencée le 22 août dans nos parcelles les plus hâtives, la vendange la plus précoce de l’histoire de la Champagne a été splendide !
2020 complète une trilogie exceptionnelle : comme en 2018 et en 2019, les conditions météorologiques ont offert une récolte de très grande qualité, première des conditions pour élaborer un grand champagne.

Le début de l’année a été particulièrement humide. Chaleur et sécheresse se sont installées dès la mi-mars et la vigne a débourré (renaissance du repos hivernal) avec 16 jours d’avance sur la moyenne décennale ! En raison de la sécheresse, les grappes ont été d’un poids inférieur à la moyenne mais dans un excellent état sanitaire. Les moûts sont équilibrés, fruités, présentent une belle fraîcheur et une grande expression aromatique. Compte tenu du rendement maximum limité par l’interprofession à 8 000 kg/ha, la récolte a été effectuée un peu plus rapidement que d’habitude.

Enfin, nous allons disposer dans quelques années d’assemblages et de millésimes exceptionnels, pour pouvoir célébrer l’événement que le monde entier attend : la fin de la pandémie la Covid 19 !!


Actu vin : le « soutirage »

En ce moment, les fermentations malolactique sont en train de s’achever, avant que nous entamions le soutirage. Celui-ci consiste à transférer le vin d’une cuvé à l’autre pour éliminer les particules qui ont sédimenté et qu’on appelle les « lies ».

Phases de soutirage :

A : Avant soutirage
B : Après soutirage
1 : Moût ou vin clair
2 : Bourbes ou lies fines
3 : Bourbes ou lies épaisses

Newsletter d’été 2020

> NOUS SOMMES CERTIFIÉS ! <

Nous les attendions avec impatience, nos certifications « H.V.E. » (Haute Valeur Environnementale) et « Viticulture Durable en Champagne » nous ont été attribuées ! Elles viennent donner du sens à des pratiques que nous avions déjà, et nous encouragent à aller plus loin.

logos-hve-et-vdc

Les pratiques les plus significatives que nous appliquons consistent à :

  • enherber une partie de nos parcelles qui s’y prêtent (faible dévers par exemple)
  • employer la méthode de la confusion sexuelle pour éviter le recours à un l’insecticide
  • travailler le sol (charrutage, intercep) d’une partie de nos parcelle pour éviter les herbicides
  • conserver au maximum les arbres & végétation sauvage des talus aux abords de nos vignes.

.

> L’APPELLATION C’EST QUOI ? <

Les Rendements de la vigne champenoise

Le rendement annuel varie en Champagne, comme dans les autres régions viticoles du globe, en fonction de l’âge, de la santé et de l’alimentation de la vigne, de l’activité des parasites et des circonstances atmosphériques. Chez nous, le rendement s’exprime en kg/ha, contrairement aux autres vignobles ou il s’exprime en hl/ha. Le rendement moyen en champagne est de 10400 kg/ha.

Les décisions vendanges c’est quoi ?

Comme tous les ans à Epernay, et à environ un mois des vendanges, l’Union des Maisons de Champagne (U.M.C.) et le Syndicat Général des Vignerons (S.G.V.) abordent le sujet du rendement en champagne, c’est à dire le nombre de kilos de raisins à couper au maximum. De cette confrontation de points de vue, apparaît une décision commune.

A quoi ça sert ?

Du volume de kilos de raisins coupés découle un nombre de bouteilles, produites sur l’ensemble de l’appellation Champagne. Le fait de fixer une limitation/un quota de raisins à cueillir vise à répondre aux mieux à la demande des consommateurs.

libre de droits.jpg

2020, une année compliquée & inédite

Ces dernières années, le rendement autorisé, encore appelé « appellation », tournait autour de 10 500 kg à l’hectare, soit une production de 300 millions de bouteilles dans le monde. Dans ce contexte de crise sanitaire, et avec des chiffres de vente de champagne à la baisse, le négoce et le vignoble ne sont pas parvenus cette année à s’entendre mercredi dernier. En effet deux visions s’opposent :

  • Le négoce propose 7000 kg de raisins coupés à l’hectare pour limiter leur coût d’achat de raisins.
  • Le vignoble (vignerons) souhaite des rendements plus élevés (8000 kg) pour atténuer leur baisse de revenus liée à la crise sanitaire.

Ce retard de décision est inédit et marque une rupture entre les acteurs de la filière. Cette décision a été reportée au 18 août, à la veille des vendanges pour certains secteurs de l’A.O.C. Si le Syndicat général des vignerons et l’Union des maisons de champagne ne parviennent pas à un accord, la décision sera prise par l’organisme gestionnaire de l’appellation d’origine contrôlée (I.N.A.O.).
.

> QUESTION VIN <

Pourquoi les bouteilles de vin font-elles 75 cl ?

Ne serait-il pas plus facile d’aller jusqu’à 1 litre ? Cependant, le volume n’a jamais changé, peu importe les formes de ces bouteilles.

Des théories fantaisistes

La standardisation de la bouteille de vin remonte au XIXe siècle. Depuis, de nombreuses théories des plus fantaisistes circulent afin d’expliquer cette contenance. Ainsi, les bouteilles de vin feraient 75 centilitres car cela permettrait une meilleure conservation du vin. FAUX ! La vraie raison derrière cette mesure de 0,75 litre est purement pratique, et surtout historique.

Les bouteilles de vin font 75 cl pour les échanges commerciaux

Au XIXe siècle, l’Angleterre était l’un des principaux importateurs des vins français. Nos voisins n’utilisant pas les mêmes unités de mesure que nous, les viticulteurs français devaient livrer leur vin en barriques calculées en fonction de l’unité anglaise : le gallon impérial (1 gallon valait exactement 4,54609 litres).

bouteille-75cl-barrique-225l-gallon-imprial-50

À cette époque, il fallait penser à une conversion simple afin de faciliter les échanges commerciaux. Les producteurs français exportaient alors leur vin en barriques de 225 litres, équivalent de 50 gallons. Ce contenu correspond à 300 bouteilles de 0,75 litre. Aujourd’hui encore, cette mesure est devenue courante. Le vin se vend en lot de 6 ou 12 bouteilles (1 gallon= 6 bouteilles de 75 centilitres).

Newsletter de fin d’hiver 2020

ACTU VIGNE

Après la taille d’hiver, la première intervention sur la vigne est le liage, ou lierie. Le geste consiste à attacher le sarment de vigne sur le fil de fer, au moyen d’un lien. Le lien permet d’éviter au sarment d’être trop soumis au vent, et permet également d’orienter la pousse dans le sens que l’on souhaite. La lierie s’adapte aux 4 types de taille en Champagne et intervient à la fin de l’hiver

tailles chempenoises

.

EVÉNEMENTS LOCAUX

.

NOUVELLE CUVÉE

Nous sommes heureux de vous présenter une toute nouvelle cuvée, nommée comme le nom d’une parcelle de vigne que nous cultivons : « Beauregard » . Elle reflète parfaitement le terroir local car elle est réalisée à partir de  100% Meunier, cépage majoritaire et emblématique en Vallée de la Marne. La particularité de ce champagne réside dans le fait qu’il soit élevé en fût de chêne, lui donnant ce subtile arôme boisé, en plus du fruité et de la fraîcheur du Meunier.

.

ACCORD METS & CHAMPAGNE

En ce début d’année, nous vous rappelons un grand classique des associations gustatives pour vos instants gourmands : les huîtres au champagne, mais pas avec n’importe lequel ! Notre chardonnay millésimé sera idéal avec les huîtres pour sa finesse et sa fraîcheur. Faites-vous expédier un carton pour tester, vous verrez

Pour rappel, la saison pour manger les huîtres est  d’octobre / novembre, à février / mars.
Fiche technique & tarif : http://ow.ly/kjMs50xj6T7

Newsletter d’automne 2019

VENDANGES

Le climat chaud et ensoleillé des mois d’août / septembre combiné à des nuits fraîches à l’approche des vendanges, a permis à la vigne de connaître une maturation exceptionnelle, offrant des moûts dont l’équilibre entre acidité et taux de sucre ainsi que la concentration aromatique sont de bon augure pour nos futures cuvées ! Précisons également que la Champagne a connu son année la plus chaude jamais vécue avec 42,9°C enregistrés le 25 juillet.

Découvrez quelques séquences de nos vendanges en vidéo :

 

NOUVELLE CUVÉE !

Cet automne, sur nos salons, venez déguster en avant-première notre nouvelle cuvée ! Un 100% meunier Millésimé élevé en fût de chêne, cépage emblématique de notre belle vallée. Il ne sera pas commercialisé avant le printemps prochain.

IMG_2780

 

 

La véraison

> ACTU VIGNE <
Une belle photo de « véraison » sur le cépage Meunier, avant la récolte du mois prochain.

La véraison correspond au le moment de l’année où le grain de raisin grossit et passe du vert au violet pour les raisins noirs. Les baies jusqu’alors dures, se ramollissent à ce stade. Le processus dure environ 15 jours pour que toutes les baies soient vérées. La véraison de chaque baie est rapide (quelques jours) mais toutes les baies ne vèrent pas simultanément. Le stade de « véraison » est considéré comme atteint lorsque 50 % des baies sont vérées. Ce changement d’aspect correspond à une brusque accumulation de sucre dans les baies.

Nous espérons que nos clients ont passé de bonnes vacances avant la rentrée ! Quant à nous, nous préparons le moment le plus attendu de l’année : les vendanges.

La Famille Clément.

 

Newsletter de printemps 2019

LES PLEURS DE LA VIGNE

Avec l’arrivée du printemps, le temps devient de plus en plus clément (sans mauvais jeu de mot !!). Les travaux de la taille s’achèvent, il est temps pour les bourgeons de gonfler et pour la vigne, de pleurer…

On dit que la vigne « pleure » car des gouttes se forment aux extrémités des baguettes. Ces gouttes sont en réalité de la sève, qui remonte à l’approche des beaux jours.
C’est le premier signe visible indiquant le passage d’une vie passive à une vie active. Durant l’hiver, les vignes sont taillées et les plaies laissées par le vigneron lors de la taille, ne sont pas cicatrisées.Afin de comprendre au mieux le fonctionnement de la vigne, on peut comparer celle-ci à un thermomètre.

En effet, à l’automne quand les températures baissent, la sève descend dans le cep (tronc) puis dans les racines. A l’inverse, au printemps avec la hausse des températures la sève remonte. Comme nous l’avons indiqué précédemment, les pleurs de la vigne indiquent le passage au cycle actif de la vigne. Durant ce processus, où la vigne pleure, chaque pied peut perdre entre 0.5 et 4 litres de sève. Cette perte variera en fonction du cépage mais également, en fonction du nombre de plaies effectuées lors de la taille.

ÉVÉNEMENTS

  • Du 29 mars au 7 avril : FOIREXPO à Orléans, notre grand rendez-vous avec Orléans et la région Centre : Nous apporterons avec nous notre cuvée élevée sous bois à découvrir en avant première. Sa commercialisation étant prévu pour le printemps 2020.téléchargement
    .
  • Samedi 20 avril de 8 h à 16 h : Marché de Pâques au Potager de l’épinay  à 78125 ORCEMONT (entre Ablis et Rambouillet) Tél.: 06.07.86.07.42
  • Dimanche 19 mai: marché fermier à la ferme des hauts vergers à Nogent le Phaye (près de CHARTRES) de 10 h à 18 h . Tél.: 02.37.31.68.49
    siteon0-3ea54

COMMENT CONSERVER VOS BOUTEILLES ?

  • Bouteilles couchées :
    le bouchon en liège doit rester en contact avec le liquide afin de rester souple et efficace.
  • A l’abri de la lumière :
    Le Champagne est très sensible aux rayons lumineux (UV). En plein éclairage, les arômes du Champagne se détériorent, un « goût de lumière » apparaît. Il provoque une altération définitive du vin. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il est contenu dans une bouteille transparente qui n’a pas le pouvoir filtrant d’une bouteille verte classique. Soyez vigilants avec la cuvée Blanc de blancs millésimée et la cuvée Rosé : conservez vos bouteilles dans leur carton d’origine, à la cave ou dans un lieu frais avec peu de variation de température. Elles sont ainsi protégées et peuvent être «oubliées» jusqu’à dégustation.

Champagne : Le vieillissement en cave

Les appellations

On parle traditionnellement de vieillissement « sur lattes », les lattes étant ces baguettes de bois plates servant à caler les bouteilles montées en tas dans la cave. Mais les bouteilles se stockent majoritairement aujourd’hui dans des palettes, pour des raisons pratiques. Cette étape de fabrication du Champagne se nomme également « la maturation sur Lies ». Un nom pas si barbare car les lies sont constituées essentiellement par les levures qui se sont multipliées dans la bouteille et forment un dépôt. À l’issue de la prise de mousse, les levures meurent progressivement et s’autolysent : leur contenu cellulaire se dégrade et libère des molécules qui vont interagir avec celles du vin et lui apporter de la complexité.

Le processus, un double processus chimique

La maturation sur lies conjugue deux phénomènes : l’autolyse des levures et l’oxydation lente provenant du bouchage. En Champagne, ils se combinent idéalement compte tenu de la structure fine et délicate des vins. Cette étape cruciale de l’élaboration apporte ainsi des arômes spécifiques aux Champagnes et permet l’épanouissement progressif des arômes de maturité et de plénitude, dits tertiaires.

Le Champagne doit s’épanouir minimum 15 mois dans la cave de son élaborateur selon la réglementation en vigueur (trois années pour les vins millésimés et beaucoup plus pour les cuvées spéciales). Car le temps fait évoluer et permet d’enrichir les arômes du Champagne.

Carte_Des_Aromes_FR.jpg

Les champagnes que nous commercialisons n’ont pas moins de 3 ans, même les non millésimés :

Réserve, Prestige & Rosé : 3 ans
Blanc de Blancs, Vieille vigne et Spéciale : 7 ans.

A bientôt pour un prochain sujet !

Newsletter – automne / hiver 2018

VENDANGES 2018 d’EXCEPTION

IMG_9954 web carréLes anciens nous l’ont dit, « Depuis l’année 1970, on avait pas vu une telle quantité accompagnée d’une telle qualité ».  Le terroir avait déjà cumulé des réserves d’eau considérables en fin d’hiver grâce aux fortes précipitations et à la crue de la Marne, ce qui a permis de remplir  à ras bord les nappes phréatiques. S’en suivit un printemps et un été chauds et secs, permettant à la vigne d’obtenir un état sanitaire exceptionnel, et à nous, viticulteurs, de ne quasiment pas traiter. Il faut savoir que si la majorité des végétaux a souffert du manque d’eau, la vigne, quant à elle, bénéficie d’un système racinaire profond puisant dans les nappes souterraines.

Ce facteur, s’ajoutant à la craie présente dans les sols de la Vallée de la Marne, a permis de conserver les racines des vignes doublement au frais. Nous vous promettons donc une qualité de vins d’ici quelques années, à la hauteur de celle de cette vendange !

 

FOCUS PRODUIT

IMG_3199 web

Ce n’est pas une cuvée qui sera cette saison à l’honneur, mais notre Ratafia, qui fait peau neuve pour la fin d’année ! Relooking complet de la présentation, du choix du flaconnage (moins typé vin, mais davantage spiritueux) à la refonte de l’étiquette, plus sobre.

Qu’en pensez-vous ? Rendez-vous dans les commentaires sous cet article 🙂

 

 

ACCORD METS & CHAMPAGNE

Pour rester sur notre Ratafia Champenois, saviez-vous qu’il se marie parfaitement avec la dégustation du foie gras ? Qu’il soit poivré, au truffes, ou nature, tentez le sucré/salé de cette combinaison originale …

Servir 1 petit verre par personne, bien frais.

restaurant-1819024_1280.jpg

Vous recherchez un producteur d’excellent foie-gras ? Nous travaillons avec le Domaine de Voisin à Tillay le Péneux (28140).

RÉCOMPENSES

medailles-recompenses.jpg

ÉVÉNEMENTS

  • Du 23 au 26 novembre : Salon de la Gastronomie à Orléans. Pour recevoir une invitation, vous pouvez nous en faire la demande avant le 17 novembre, par mail ou téléphone.
    44339361_2096990336999336_3637072348856713216_n
  • 1er & 2 décembre : Portes Ouvertes à la ferme des hauts vergers à Nogent le Phaye (28630) où de nombreux producteurs régionaux vous proposent leurs produits.
    siteon0-3ea54

15780855_1174984195956055_267106337180989673_n

  • Le vendredi 7 décembre: Soirée dégustation « Huîtres & Champagne »chez Griottes & Clémentine à La Chapelle Saint Mesmin (45380). La soirée se compose de 4 dégustations de 3 huîtres en accord avec une flûte de champagne (soit 12 huîtres et 4 flûtes). Tarif: 20 € par personne à régler à l’inscription (par mail ou téléphone à contact@champagne-clement.fr ou 0610467659 avant le 30/11.
    .
  • Le samedi 15 décembre :  Marché du Potager de l’Epinay de 8 à 16h à Orcemont (entre Ablis et Rambouillet). 06 07 86 07 42

 

Crédits : Rédaction & photos : Carine CHARLIER / Clic & Plume, pour le champagne Clément.

 

Vendanges 2018 en photo !

L’année 2018 a été marquée par ses fortes chaleurs et ses orages menaçant la récolte quasiment quotidiennement au cœur de l’été, mais elle a survécu. Au final de belles grappes qui n’ont jamais été aussi volumineuses … Quelques clichés pris en famille avec les cueilleurs, sur les hauts de notre village, Reuil. Ces photographies vaudront mieux qu’un long discours !

N’hésitez pas à les commenter en bas de cet article, ou sur la photo concernée.

Fabien, Cécile & Mathias.

 

Newsletter – Juillet 2018

Vigne : Effeuillage précoce

Cette année, nous avons investi dans du nouveau matériel : une effeuilleuse !
Installée sur un chenillard et passée juste après la fleur, elle permet :

  • d’aérer les raisins et donc de réduire le nombre de traitements phytosanitaires.
  • d’éviter le phénomène d’échaudage des raisins, qui peu à peu bronzeront au lieu de brûler au soleil.

Voir la vidéo sur le procédé

Avant / après l’effeuillage

ACCORD MET & CHAMPAGNE

Melon & ratafia de champagne 

IMG_6988 web

Cet été, nous vous proposons de la simplicité et de la fraîcheur pour les jours de soleil : Au choix , modulable, salé, sucré, pour apéro, entrée ou dessert !

ingrédients :
– melon
– Ratafia de la Champagne (18% vol.)

Coupez et épépinez le melon. Dans un saladier filmé, réservez au frais pendant 10 mn. Puis arrosez de Ratafia de Champagne.
Réservez au frais, mais pas plus de 15 mn, car le melon dégorge de l’eau. Servez frais … accompagné d’un petit verre de Ratafia (4cl).

OPTION
Ajoutez du jambon cru, des copeaux de parmesan, du basilic frais pour du salé
Des fraises et/ou framboises avec un zest de citron vert pour du sucré !

Enfin, nous vous souhaitons d’excellentes vacances et vous donnons rendez-vous pour les vendanges, qui auront lieu tôt cette année ! 

La famille Clément.

Crédits photo : Bannière : awesomecontent / Freepik – Carine CHARLIER / Fabien CLEMENT