Préparez vos réveillons !

Nous vous souhaitons par anticipation d’excellentes fêtes de fin d’année 2021.

Récompenses

  • 2 étoiles au Guide Hachette 2022 pour notre cuvée Spécial millésime 2013
  • 1 étoile au Guide Hachette 2022 pour notre cuvée Prestige
  • Médaille d’Or au concours des vins ELLE à TABLE pour notre cuvée Vielle Vigne millésime 2015
  • Nos cuvées ont été sélectionnées par le guide des champagnes Gault et Millau 2022

Salons & marchés gastronomiques

  • Salon Gastronomie & Vins d’Orléans

  • Marché Fermier
    Chez Laurence et Philippe PERRAULT
    10 rue de guégné, 28630 Nogent-le-phaye
    les 4 & 5 décembre de 10 h à 18 h / tél.: 02.37.31.68.49
    mail: ferme.perrault@gmail.com

  • Rendez-vous gourmand au Clos Saint Fiacre
    – Vendredi 10 décembre de 14 h à 20 h
    – Samedi 11 décembre de 10 h à 20 h
    – Dimanche 12 décembre de 10 h à 13 h
    560 rue Saint-Fiacre à 45370 Mareau-aux-prés.

  • Marché Fermier au Potager de l’épinay
    le samedi 18 décembre de 8 h à 13 h à 78125 ORCEMONT
    (entre Ablis et Rambouillet) – 06 07 86 07 42

Accord mets & Champagne

Foie gras & Vielle Vignes millésime 2015

Déposer le foie sur une feuille de papier sulfurisé et assaisonner (sel, poivre et Porto). Former la ballotine dans le papier sulfurisé, chasser le maximum d’air en pressant sans forcer. Mettre votre ballotine en forme, ouvrir la feuille, assaisonner légèrement en surface. Replacer la ballotine sur un film alimentaire et enrouler en serrant. Percer le film, chasser l’air à nouveau. Emballer dans un nouveau film pour l’étanchéité et ficeler. Plonger la ballotine dans l’eau chaude mais pas bouillante et maintenir 7 à 10 minutes puis refroidir dans une eau glacée et mettre au frais 48 h avant ouverture.

Bon appétit !

Mécénat

Nous soutenons l’association « Un arc en ciel pour Clara » qui a pour but de venir en aide à une petite princesse de 5 ans, souffrant d’une maladie génétique orpheline. L’association apporte un soutien moral et financier à la famille afin de financer des soins non pris en charge et du matériel médical dont Clara a besoin. L’association revend nos bouteilles 1 € de plus et nous reversons également 1 € par bouteille vendue. C’est donc 2 € pour Clara par bouteille achetée via l’association.

Automne 2021

Des vendanges particulières…

Il y a plusieurs dizaines d’années que nous n’avions pas vécu une récolte semblable…
Conséquences des gelées de printemps et d’un été particulièrement humides, les attaques de mildiou ont amputées une importante partie de la récolte. Le mildiou est un champignon qui peut attaquer les légumes mais aussi les fruits. Sur la vigne, il attaque les feuilles en premier, puis tout ou partie des raisins en les faisant pourrir puis sécher (voir première photo).

Heureusement, seulement une partie des grappes ont été touchées. Les rendements pour l’A.O.C. Champagne ayant été fixés à 10.000 kilos maximum par hectare afin de réguler le marché, nous avons pu récolter 7000 kilos en moyenne. Une petite récolte donc, mais qui sera de bonne qualité.

Quelques images de cette étape-clef de la production, comme chaque année !

Octobre Rose

Chaque année, le cancer du sein tue plus de 10.000 femmes. Parce qu’octobre est un mois dédié à la lutte contre le cancer du sein, jusqu’au 6 novembre, nous reversons 1€ par bouteille de Champagne Rosé vendue à l’Association LISE.

Celle-ci accompagne les femmes victimes de cancer du sein, du dépistage à l’après-traitement et leur propose gratuitement des ateliers thématiques (soutien psychologique, nutrition, ateliers onco-esthétique, séances de sophrologie…).

Pour pouvoir comptabiliser le nombre de bouteilles en fin d’opération, prenez-vous en photo avec vos bouteilles de champagne rosé dans le point de vente et publiez-la sous cette publication en commentaire. Vous pouvez également la repartager sur votre profil pour inciter vos amis à participer à l’opération. Nous vous remercions d’avance pour votre participation ! 


En savoir plus sur
l’Association LISE 

Champagne Rosé – Fiche technique

VINIFICATION : la Maturation sur Lies

Quand on parle de vieillissement du champagne, ça n’est pas une mince affaire … Explications.
Les « lies » ce sont les levures qui se sont multipliées dans la bouteille et forment un dépôt. Après la prise de mousse, les levures meurent progressivement et s’autolysent : leurs cellules se dégrade et libère des molécules qui vont interagir avec le vin, qui va subir de lentes transformations (plusieurs semaines).

Sur cette bouteille que Fabien nous montre, on voit clairement le dépôt de sédiments résultant du processus de la prise de mousse. Il va être totalement éliminé par l’étape du dégorgement par lequel ce dépôt est figé dans la glace et expulsé, après être descendu dans le goulot via l’étape du remuage.

Fabien au remplissage du gyropalette, « cage » où les bouteilles sont tournées d’1/4 de tour automatiquement & quotidiennement.

Il doit s’écouler au moins 15 mois entre le tirage et l’expédition, dont 12 obligatoirement sur lies. Le délai est de 3 ans pour les millésimes. Ce délai légal, important par rapport aux autres vins effervescents, est en réalité quasiment toujours plus long en Champagne : en moyenne de 2 à 3 ans pour les cuvées non millésimées et entre 4 et 10 ans pour la plupart des millésimes (8 ans pour nos cuvées Vieille Vigne & Spéciale)

D’un point de vue réglementaire, les vins de Champagne sont les seuls à connaître une aussi longue maturation. La réglementation européenne n’impose qu’un délai minimum de 90 jours pour les vins effervescents.

L’étape de la maturation sur lies est importante car elle apporte ainsi des arômes spécifiques au Champagne et permet l’épanouissement progressif des arômes de maturité, dits tertiaires (voir carte des arômes ci-dessus).

Nous espérons que le vieillissement du Champagne a moins de secrets pour vous, avec la lecture de cet article !

Newsletter d’automne 2020

Bilan de nos vendanges

Commencée le 22 août dans nos parcelles les plus hâtives, la vendange la plus précoce de l’histoire de la Champagne a été splendide !
2020 complète une trilogie exceptionnelle : comme en 2018 et en 2019, les conditions météorologiques ont offert une récolte de très grande qualité, première des conditions pour élaborer un grand champagne.

Le début de l’année a été particulièrement humide. Chaleur et sécheresse se sont installées dès la mi-mars et la vigne a débourré (renaissance du repos hivernal) avec 16 jours d’avance sur la moyenne décennale ! En raison de la sécheresse, les grappes ont été d’un poids inférieur à la moyenne mais dans un excellent état sanitaire. Les moûts sont équilibrés, fruités, présentent une belle fraîcheur et une grande expression aromatique. Compte tenu du rendement maximum limité par l’interprofession à 8 000 kg/ha, la récolte a été effectuée un peu plus rapidement que d’habitude.

Enfin, nous allons disposer dans quelques années d’assemblages et de millésimes exceptionnels, pour pouvoir célébrer l’événement que le monde entier attend : la fin de la pandémie la Covid 19 !!


Actu vin : le « soutirage »

En ce moment, les fermentations malolactique sont en train de s’achever, avant que nous entamions le soutirage. Celui-ci consiste à transférer le vin d’une cuvé à l’autre pour éliminer les particules qui ont sédimenté et qu’on appelle les « lies ».

Phases de soutirage :

A : Avant soutirage
B : Après soutirage
1 : Moût ou vin clair
2 : Bourbes ou lies fines
3 : Bourbes ou lies épaisses