Newsletter de printemps 2019

LES PLEURS DE LA VIGNE

Avec l’arrivée du printemps, le temps devient de plus en plus clément (sans mauvais jeu de mot !!). Les travaux de la taille s’achèvent, il est temps pour les bourgeons de gonfler et pour la vigne, de pleurer…

On dit que la vigne « pleure » car des gouttes se forment aux extrémités des baguettes. Ces gouttes sont en réalité de la sève, qui remonte à l’approche des beaux jours.
C’est le premier signe visible indiquant le passage d’une vie passive à une vie active. Durant l’hiver, les vignes sont taillées et les plaies laissées par le vigneron lors de la taille, ne sont pas cicatrisées.Afin de comprendre au mieux le fonctionnement de la vigne, on peut comparer celle-ci à un thermomètre.

En effet, à l’automne quand les températures baissent, la sève descend dans le cep (tronc) puis dans les racines. A l’inverse, au printemps avec la hausse des températures la sève remonte. Comme nous l’avons indiqué précédemment, les pleurs de la vigne indiquent le passage au cycle actif de la vigne. Durant ce processus, où la vigne pleure, chaque pied peut perdre entre 0.5 et 4 litres de sève. Cette perte variera en fonction du cépage mais également, en fonction du nombre de plaies effectuées lors de la taille.

ÉVÉNEMENTS

  • Du 29 mars au 7 avril : FOIREXPO à Orléans, notre grand rendez-vous avec Orléans et la région Centre : Nous apporterons avec nous notre cuvée élevée sous bois à découvrir en avant première. Sa commercialisation étant prévu pour le printemps 2020.téléchargement
    .
  • Samedi 20 avril de 8 h à 16 h : Marché de Pâques au Potager de l’épinay  à 78125 ORCEMONT (entre Ablis et Rambouillet) Tél.: 06.07.86.07.42
  • Dimanche 19 mai: marché fermier à la ferme des hauts vergers à Nogent le Phaye (près de CHARTRES) de 10 h à 18 h . Tél.: 02.37.31.68.49
    siteon0-3ea54

COMMENT CONSERVER VOS BOUTEILLES ?

  • Bouteilles couchées :
    le bouchon en liège doit rester en contact avec le liquide afin de rester souple et efficace.
  • A l’abri de la lumière :
    Le Champagne est très sensible aux rayons lumineux (UV). En plein éclairage, les arômes du Champagne se détériorent, un « goût de lumière » apparaît. Il provoque une altération définitive du vin. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il est contenu dans une bouteille transparente qui n’a pas le pouvoir filtrant d’une bouteille verte classique. Soyez vigilants avec la cuvée Blanc de blancs millésimée et la cuvée Rosé : conservez vos bouteilles dans leur carton d’origine, à la cave ou dans un lieu frais avec peu de variation de température. Elles sont ainsi protégées et peuvent être «oubliées» jusqu’à dégustation.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s